Infidélités virtuelle ou réelle : quelles différences ?

Fais des rencontres extraconjugales près de chez toi!

Les chiffres de l’adultère ont connu une tendance à la hausse durant cette dernière décennie. Cela s’explique principalement par la multiplication des moyens de rencontre et de communication via le net.

Réseaux sociaux, logiciels de dialogue et de vidéo, sites de rencontre, etc. ont fait naître une nouvelle forme d’infidélité, dite virtuelle. Est-elle aussi dévastatrice que l’infidélité réelle ou ne représente-t-elle qu’une moindre menace ?

Infidélité virtuelle : facile d’accès et plus prudent
L’infidélité virtuelle est une expérience accessible à tous. Tout ce qu’il faut c’est un compte sur un réseau social, site ou autre moyens de faire la conversation en ligne. C’est donc la forme la plus répandue. De plus, on se confie beaucoup plus facilement derrière un écran qu’en face à face. Cela signifie qu’une relation virtuelle peut évoluer très vite en relation amoureuse. Il est même possible d’accumuler les amours virtuels. En revanche, le passage à l’acte reste prend d’autres formes : « sex talk », vidéos intimes et masturbation. C’est la raison pour laquelle les conjoints trompés préféreront toujours l’infidélité virtuelle à la réelle. Ajoutons à cela l’absence de risque de grossesse ou de contraction de MST.

Infidélité virtuelle ou réelle : tout dépend des motivations
Qu’elle soit virtuelle ou réelle, il faut revenir aux motifs pour comprendre le mécanisme de l’infidélité. La forme la plus bénigne est la simple satisfaction de plaire. Il faut savoir que le pic d’infidélité est atteint à la quarantaine chez la femme et entre 55 et 65 ans chez l’homme. C’est le période de la vie où l’on se sent vieillir. On pense perdre toute capacité à séduire. Pour se rassurer, on aime provoquer les flirts. L’infidélité survient donc lorsque l’on ne sait pas établir de limite à ce petit jeu. Il existe ensuite la forme de fidélité purement physique, soit la recherche de relation sexuelle. Il est facile de trouver un partenaire sexuel sur le net, via les différents sites de rencontre, d’où le danger d’internet. L’infidélité sexuelle divise les conjoints : si certains pensent radicalement que c’est un motif de rupture, d’autres préfèrent régler le problème par le sexe même. Enfin, on peut parler de l’infidélité ultime qui implique la présence de sentiment. Elle peut être entretenue à distance, virtuellement ou en vrai. Ce type d’infidélité peut déboucher sur une relation sérieuse, si elle ne l’est déjà. Il convient donc de mesurer l’infidélité sur la base de sa motivation/finalité/intensité, plutôt que sur la forme qu’elle prend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.